Dixit, le jeu qui fait rêver...

Auteur : Jean-Louis Roubira

Illustrateur : Marie Cardouat

Durée : 30 min

Type de jeu : Imaginaire, ambiance

Nombre de joueurs : 3 à 5 (à 3 on utilise une petite variante)

Âge : à partir de 8 ans

Prix : 30 euros

Dixit, ça ne se présente pas, ou presque. Jeu archi-primé (une douzaine de prix, dont le fameux "Spiel des Jahres"), Dixit est un des grands succès de ces dernières années. Pourquoi ? Car il convient à toute la famille et invite à rêver, à imaginer. A travers un mécanisme très simple, ce jeu a une très belle profondeur poétique. Et puis, y'a pas à dire, c'est beau...

 

Comment y jouer ?

Au début, on distribue 6 cartes à tout le monde. 

Et là, on désigne un premier joueur qui sera "conteur". Ma qué ce que c'est un "conteur" ?

Eh bien, le conteur va choisir une carte, la placer face cachée et dire une phrase en rapport avec elle.

Là, tous les autres joueurs vont choisir eux aussi une carte, qui leur fait penser à ce qu'a dit notre premier joueur, et ils la poseront face cachée sur l'autre carte.

Quand tout le monde a joué, on prend toutes les cartes posées et on les mélange. Puis, le conteur va les poser une à une, dans l'ordre qu'aura défini Mr "le Hasard".

Là, qu'est-ce-qu'on fait ?


Maintenant, on va devoir trouver l'image qu'a posée le conteur, la "vraie", pas celle des autres. Simple, me direz-vous ?

Eh bien non, car si tout le monde trouve, le conteur ne marque aucun point, et si personne ne trouve, il ne marque aucun point non plus.

Donc, la phrase qu'aura énoncée notre premier joueur ne sera pas trop explicite, car si tout le monde trouve, il perd.

Il aura dit une phrase mystérieuse...

Exemple :

   La vie est belle, profitons-en...


Et là, trouver la bonne carte ne sera plus aussi simple car imaginons qu'un autre joueur ait mis la carte 1, et un autre la carte 3... (et encore, je ne vous montre que 3 cartes alors qu'il y en a toujours un minimum de 4).

 

Laquelle est la bonne ? Consultez votre imaginaire. Mais seulement, tout le monde n'a pas les mêmes rêves... alors, gare aux erreurs...

 

Décompte des points :

-  Si tout le monde trouve, ou si personne ne trouve, tous les joueurs, sauf le conteur, marquent 2 points.

- Si au moins une personne trouve (mais pas toutes), le conteur est la (ou les personnes) qui a(ont) trouvé marqu(ent) 3 points.

- Chaque personne (autre que le conteur) marque un point pour chaque vote sur sa carte.

 

Évaluation Clétopard

De magnifiques cartes qui invitent véritablement aux rêves. Un très bon fonctionnement, bien qu’un peu déjà vu (Objets trouvés). Tout le monde joue en même temps, donc on ne s’ennuie jamais. Un jeu poétique auquel on n’a pas grand’chose à reprocher (les images, une fois qu’elles sont connues, perdent peut-être un peu de leur magie).

Conseil : n'hésitez pas à vous imposer des contraintes lors de vos parties suivantes (uniquement des extraits de chansons ou de poèmes, que des titres de films...)

Notes :

 

Ambiance : Clément 9, Antonin 8, Gaspard 8,5

 

Matériel : Clément 8,5, Antonin 9, Gaspard 9

 

Fonctionnement : Clément 8, Antonin 8, Gaspard 8

Bilan : 8,4/10

Évaluation du prix (30 euros) : C'est tout de même cher car le plateau est très peu utile.

 

Avis personnel sur ce jeu :

Clément : Dixit est l'un des meilleurs jeux d'ambiance auquel j'ai jamais joué, de par son univers poétique : les cartes magnifiques t'invitent à rêver et pour peu que l'on joue avec des gens drôles, poétiques et rêveurs, on s'amuse, on rigole et on rêve. A tel point que gagner ou perdre n'est plus important. C'est, selon moi, l'atout du jeu principal. Il y a aussi le plaisir de trouver la phrase juste : pas trop explicite mais poétique sans toutefois que ce soit trop compliqué à trouver pour les autres.

Des parties courtes mais finalement assez longues qui laissent un goût de reviens-y. Seulement, ce goût de reviens-y est de moins en moins présent au fur et à mesure des parties car les cartes nous sont connues. C'est pour cela que je conseille de jouer une ou deux fois, d'arrêter pendant quelque mois et d'y rejouer et, comme ça, le jeu vous plaira plus que si vous y jouez couramment. Du moins, c'est ce que j'ai ressenti en y rejouant 2-3 mois après ma première partie.

Après, peut-être un plateau assez inutile et pas très travaillé et les parties dépendent quand même beaucoup des joueurs qui jouent avec toi. Mais ces défauts-là sont minimes. Ce n'est que pour trouver des défauts à ce magnifique jeu que je les cite.

 

Antonin : Dixit est un jeu qui m'a énormément plu au début. Poétique, il m'a donné l'idée de textes, il fait fonctionner à merveille notre imagination et, de là, forcément, les possibilités sont infinies.

Seulement, petit à petit, je me suis rendu compte que, si le mécanisme marchait toujours aussi bien, le fait de connaître les cartes, enlève une bonne partie de la magie (je le soupçonnais déjà un peu mais pas à ce point). De plus, contrairement à un jeu comme Objets trouvés, quand quelqu'un s'échappe au tableau du score, il est très difficile de le rattraper.

En fait, la première fois qu'on y joue, c'est vraiment génial, et c'est pour cela que l'avoir chez soi est très bien pour le faire découvrir à des amis, et les emmener dans cette univers. Mais ensuite, la rejouabilité n'est pas aussi grande que dans Objets trouvés ou Et toque qui sont deux jeux que, finalement, je préfère.

PS : Je pense qu'il a eu beaucoup de prix notamment parce que lorsqu'on le teste pour un concours la première impression est : Wouah ! (mais dans un concours sur l'année, je ne pense pas qu'il gagnerait).

 

Gaspard : Un jeu qui m'a fait rêver... Eh oui, franchement, lors de ma première partie, la découverte des cartes m'a fait voyager dans l'Univers féerique de mon enfance. J'ai eu un  grand coup de cœur en voyant, si je puis dire, ces "chef-d'oeuvres". Puis, le fait de devoir décrire la carte en une phrase est une bien bonne idée.
Bien que ce soit un principe revisité, c'est-à-dire qu'à l'inverse d'Objets Trouvés, il y a une phrase pour plusieurs dessins, je trouve quand même les règles très intéressantes.

Mais le bémol de ce jeu (eh oui, il n'est pas parfait), je dois dire que c'est tout de même la rejouabilité. Car le point fort de ce jeu est la qualité du graphisme des cartes et de sa découverte et, bien sûr, après plusieurs parties, on commence à les connaitre donc cela rend le jeu beaucoup moins féerique.

Je resterai tout de même sur une note très positive de ce jeu qui en fera rêver certainement plus d'un...