Boursicocotte : Drôles d’enchères à la ferme.

Auteur : Rüdiger Koltze

Illustrateur : Bernard Bittler

Durée : 60min

Type de jeux : enchères, bluff

Nombre de joueurs : 3 à 5

Âge : à partir de 10 ans

Prix : 15 euros

 

Té... dans Boursicocotte vous êtes ti pas un fermier ! Si, un vrai de vrai, avec la pipe, les bottes et tout... Et comme tout bon fermier, vous voulez avoir tout plein de familles de bestioles, et plus que les autres, d'ailleurs les autres c'est des bouseux. Pour cela, va falloir du flair, du "narine" comme on dit. Des enchères et du bluff, et votre ferme sera l'paradis !

Alors, pour jouer, que comment ça marchouille ?


On démarre tous avec 90 d'argent, (des écus, des francs, des n'euros... ce que vous voulez). Une carte de 50, quatre de 10 et deux de 0... De 0, mais pourquoi ? Pour le bluff pardi !

On mélange bien le tas d'animaux et c'est parti !

À chaque tour, on a le choix entre deux actions : être "commissaire priseur" ou faire un "échange".

Si on est commissaire priseur

Eh bien, le commissaire va retourner le premier animal du tas, et les enchères vont démarrer.

Une enchère, c'est tout simple. Ca démarre à 0, la première mise à prix doit être minimum de 10, et celui qui a le dernier mot, c'est celui qui a mis le plus haut, quand le commissaire aura dit : "1,2,3, adjugé vendu !"

Là-dessus, le meilleur enchèreur paye au commissaire, sauf si ce dernier décide de le racheter à l'enchèreur, pour la somme que ce dernier a proposée (mais il perd ainsi le bénéfice de son tour de commissaire).

Pas compliqué, non ? Juste, tous les animaux ne se valent pas : une poule, si vous en avez quatre à la fin, vous fera gagner 10, un cheval, si vous en avez quatre (ça ne marche que par quatre) 1000. Donc, les enchères varieront en fonction de la cote de l'animal.

Si on choisit le marchandage qui peut se transformer en vol :

Pour marquer des points, il faut donc avoir 4 membres d'une même famille. Un seul ça n'en marque aucun.Ainsi il va falloir parfois "marchander". Mais attention on ne peut marchander que des animaux de la même famille. 

Donc, si on choisit le marchandage.

Voici les conditions :

- On choisit un animal ou deux (de la même espèce) qui nous intéresse chez un autre fermier.

- Il faut  posséder au moins 1 animal si on veut en marchander 1, 2  si on veut en marchander  .
Par exemple, vous devez posséder au moins une vache pour marchander une vache, deux vaches si vous voulez en marchander deux chez un autre fermier.

- On n'a pas le droit de refuser un marchandage (le fameux fair-play financier).

Et la suite ? Comment se déroule un marchandage ?

Ensuite, on va mettre une somme face cachée, et on va annoncer un prix. Seulement, ce prix peut être faux, on peut avoir mis 80 et annoncer 30 (ou inversement). L'autre ne voit que le nombre de cartes que l'on a mises, (c'est là que peut servir le 0).

L'autre joueur, soit accepte l'offre - dans ce cas-là, il prend la somme (soi-disant) proposée et donne les animaux marchandés-, soit met lui aussi une somme d'argent (il n'a pas besoin de dire un nombre).

Les deux joueurs s'échangent alors l'argent et celui qui a mis la plus grande somme d'argent gagne et remporte le nombre d'animaux de l'espèce demandée au marchandage. Et, et... on garde l'argent donné par l'autre.  

En cas d'égalité, on refait la pose des cartes d'argent et, s'il y a encore égalité, eh bien c'est celui qui a débuté l'échange qui gagne (celui dont c'est le tour).

L'âne d'or

L'âne, on le sait bien, est un animal, un peu spécial et, dans ce cas-ci, il est plutôt agréable : il apporte de l'argent à tout le monde. Combien ? Vous allez voir...

- Le premier âne qui arrive rapporte à tout le monde 50.

- Le second 100.

- Le troisième 200.

- Le quatrième 500.

Magnifique ! Tout le monde va avoir plein de sous.. oui, mais justement, puisque tout le monde aura de nouveaux sous, les prix vont augmenter (la monnaie dévaluée, c'est la loi de l'inflation). En plus, petit détail, personne ne rend la monnaie. Eh oui, c'est comme ça.

La fin de la partie

Quand toutes les cartes animaux ont été acquises, on continue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des familles complètes de 4 animaux. Et on doit jouer à chaque fois que vient son tour, même si ce n'est pas bien pour nous. Enfin, quand chacun n'a plus que des familles complètes  devant soi, on passe au décompte. Et attention, ça décoiffe !

On marque le nombre de points écrit sur chaque famille d'animaux que l'on possède  (Poule 10, Oie 40, Chat 90, Chien 160, Mouton 250, Chèvre 350, Âne 500, Cochon 650, Vache 800, Cheval 1000). Et, surtout, on multiplie ces points par le nombre de familles que l'on possède (c'est là qu'une poule, c'est pas si nul...)

Le gagnant est déclaré plus grand fermier du Lot !

 

Évaluation Clétopard

Ambiance : Clément 9 , Antonin 8  , Gaspard 7

Matériel : Clément  8, Antonin 7 , Gaspard 8,5

Fonctionnement : Clément  8,5 , Antonin 9  , Gaspard 8,5

Très bon jeu d’enchères et de bluff. Un matériel agréable et drôle. Le fonctionnement est peu novateur mais simple et d’une très bonne efficacité. Tout le monde joue en même temps, on ne s'ennuie donc jamais. Le tout avec du suspens et du rire pour toute la famille. 

Bilan : 8,1/10
 
Évaluation prix (15 euros) : normal, pas d'exagération.
 
 
Avis personnel sur ce jeu :
 
Clément : Soit tu aimes Boursicocotte soit tu n'aimes pas Boursicocotte. Et moi, j'ai aimé Boursicocotte car, dans le genre jeu de bluff et d'enchères, je ne sais pas s'il y a mieux. J'aime ce jeux de bluff et d'enchères. Après, les règle sont simples et le système très interactif. J'aime les jeux interactifs. C'est plus convivial. La boîte est pratique car petite, donc tu peux prendre ce jeu n'importe où avec toi, dans ton sac. J'aime les jeux faciles à porter. Les cartes sont belles si on aime les gros dessins qui rappellent un peu les dessins animés. J'aime les cartes qui rappellent les dessins animés.
Bref, c'est une très bon jeu pour qui aime les enchères et le bluff. J'aime ce jeu
 
 
 
Antonin : Boursicocotte est un des jeux auxquels je joue le plus quand viennent des amis. Les règles sont simples, le système marche très bien, personne ne s'ennuie. Je l'ai même amené dans un cours d'économie (au lycée) pour présenter le mécanisme des enchères et de l'inflation, les élèves ont adoré. On y rejoue souvent, sans aucun problème. Pour moi, un très bon jeu (je préfère les graphismes de l'ancienne version allemande "Koehandel", un peu plus "grasse").
 
 
 
Gaspard : Alors, pour moi, ce jeu est assez contrasté.
Commençons par les points positifs. J'ai beaucoup aimé les dessins, bien qu'ils ne soient pas jolis : ils sont très sympathiques et encore plus dans l'ancienne version !
Ensuite, d'un point de vue objectif, les règles fonctionnent très bien mais, subjectivement, j'ai eu du mal à apprécier. Je n'aime pas trop l'idée d'enchères et, surtout, la confiance qui est difficile à avoir dans ce genre de jeu.
Et finissons par les points négatifs, qui est un bien grand mot, bien sûr. Pour moi, l'ambiance dans ce jeu est plus que moyenne. Du fait des enchères et des bluffs et des coups bas que l'on peut faire, il y a un stress qui, dans ce jeu-là, ne me convient pas trop. En conclusion, j'ai un peu de mal mais Boursicocotte a plutôt bonne cote.